Bach : Sonates pour flûte

Hugo Reyne, flûte
Pierre Hantaï, clavecin
Emmanuelle Guigues, viole de gambe


De 1717 à 1723, Bach est maître de chapelle à la cour du prince Léopold d’Anhalt-Cöthen. Cette période de la maturité est propice à l’écriture de ses plus grandes œuvres instrumentales pour flûte, et notamment ses sonates pour flûte et basse continue. Son œuvre, remarquable en tous points par sa rigueur et sa richesse harmonique et mélodique, s’adresse à toutes les oreilles, du néophyte au spécialiste. Ce programme mêlant sonates, suites et solo permettra à tous d’apprécier la diversité et les subtilités de cette musique de chambre et la virtuosité de chacun des instrumentistes.

« Aura-t-on attendu que Hugo Reyne les joue, ces sonates ! Depuis l’enregistrement de Brüggen et Leonhardt, pour être exact (1976), qui laissait désirer la flûte à bec. La voici : ample, souple, expressive, généreuse, rapide et précise. Et d’une incomparable pureté. On ne dira jamais assez ce que cet instrument, visuellement sommaire et socialement scolaire, a de profond, de mystique pourrait-on dire, dès lors qu’un musicien comme Hugo Reyne la fait vivre. » Le Nouvel Observateur

Sonate en ré mineur BWV 997
Prélude – Fuga – Sarabanda – Gigue

2e Suite Anglaise en la mineur BWV 807
Clavecin seul
Prélude

Sonate II en ré majeur BWV 1028
Adagio – Allegro

Sonate en fa majeur BWV 1033

Prélude (Andante, Presto) – Allegro – Adagio – Menuetto 1 – Menuetto 2

(entracte)

Sonate en si mineur BWV 1030 (flûte et clavecin)
Andante

Solo pour la flûte en do mineur BWV 1013
Allemande

Sonate en Fa majeur BWV 1035 (flûte et basse continue)
Adagio ma non tanto – Allegro – Siciliano – Allegro assai


Fiche technique : 1 clavecin, 2 pupitres, 3 chaises