Musiques pour les Mousquetaires

Lully, Philidor

La Simphonie du Marais (comédiens, 4 hautbois, 2 trompettes, percussions)

Musique de :
Nicolas Desrosiers, Jean-Baptiste Lully, André et Jacques Philidor

Textes de :
Courtilz de Sandras, Mémoires de Monsieur d’Artagnan
Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires & La Jeunesse des Mousquetaires

Les Mousquetaires, compagnie de soldats créée par Louis XIII en 1622, ont pris leur nom du mousquet, arme qui à cette date remplace la carabine. Ils proviennent d’ailleurs des anciens « carabins du Roi ». Il exista deux compagnies : les mousquetaires gris ou grands mousquetaires et les mousquetaires noirs ainsi nommé du fait de la couleur de leurs chevaux. La deuxième compagnie ne sera créée qu’en 1665.
Parmi ces soldats, se trouvent des soldats musiciens, joueurs de tambour, fifre et hautbois. Les 8 hautbois des Mousquetaires participent très souvent aux festivités de la cour, jouant notamment pour les comédies, les bals et les ballets en renfort des 24 violons ou même en remplacement de ceux-ci. Une partition intitulée « pour les Comédies, Bassons des Mousquetaires » se trouve d’ailleurs conservée à la Bibliothèque Nationale. Lully composera expressément pour eux plusieurs œuvres : des marches militaires avec tambour, bien sûr, mais aussi des trios pour 2 parties de hautbois et une de basson.
André Philidor (1652-1730), à qui nous devons la copie de la plupart des œuvres de Lully, puisqu’il fut garde de la bibliothèque musicale du Roi, fut également hautbois des mousquetaires de 1667 et 1677. Il suivit Louis XIV durant ses campagnes de Flandres, Franche-Comté, Pays-Bas et Alsace. Il était présent au siège de Maastricht lorsque d’Artagnan, son capitaine, fut tué le 10 juin 1673. André Philidor composa un grand nombre de musiques pour les régiments royaux et travailla notamment avec Lully aux marches pour les mousquetaires. Il nous laisse également des pièces pour trompettes.
Son frère cadet Jacques Philidor (1657-1708) fut lui aussi hautbois de la première compagnie des mousquetaires. Il jouait également le basson et les timbales pour lesquelles il nous laisse une marche en soliste.
Nicolas Desrosiers était fifre de la compagnie des mousquetaires et la seule marche conservée de lui est l’Assemblée, pièce traditionnelle composée pour rassembler les mousquetaires.

Hugo Reyne