Telemann, concert anniversaire des 250 ans

Concertos, fantaisies et sonates

Georg-Philippe Telemann fut sans aucun doute l’un des compositeurs les plus appréciés de son temps. Autrement plus connu et célébré qu’un Jean-Sébastien Bach, il sut se nourrir des influences française et italienne pour façonner et renouveler une musique toujours d’avant garde. Compositeur prolifique, il est unanimement reconnu comme le grand maître dans l’écriture pour flûte à bec qu’il pratiqua dans sa jeunesse, et pour lequel il laissa une oeuvre monumentale.

(suite…)

Le Juif errant musicien, de Jérusalem à New-York, aller simple

Musiques bibliques, séfarades, klezmer, Mantovana diverses
Bach, Bassano, Moulinié, Offenbach, Rossi, Schubert, Smetana…

Un parcours musical allant des incantations bibliques de l’an 33 aux danses Klezmer des années1930 en passant par une foule de compositeurs, juifs ou non, mais inspirés par la musique juive ou par les grands personnages de l’histoire juive.
Un programme insolite et curieux dépassant de loin les frontières du « baroque », un chemin de croix en 14 stations, une diaspora musicale en 7 chapitres ou séquences reflétant quelque 2000 ans d’un peuple en mouvement.
La légende du Juif errant se mêlera à l’histoire d’une mélodie de Mantoue (La Mantovana) qui a traversé les siècles pour devenir finalement l’hymne d’Israël.
Ce concert vous propose une trajectoire musicale, mêlant musique, poésie, humour et espoir, le tout servi par trois musiciens ambulants, polyinstrumentistes et chanteurs.

(suite…)

Musique et vin – A consommer sans modération

Lully, Delalande, Marais, de Bousset…

Musique et vins sont à déguster de la même façon, tout d’abord avec le coeur ! Le personnage de Bacchus, dieu de la vigne, de la fête et du vin a inspiré de nombreux grands compositeurs baroques comme Lully, Delalande, Marais ou de Bousset, nous offrant ainsi un répertoire fort coloré, destiné à une pratique intimiste. (suite…)

Campra : L’Europe Galante

Monument de Campra, l’Europe Galante demeura jusqu’à l’avènement de Rameau le modèle absolu d’opéra-ballet. Publié sous un faux nom par son compositeur, celui-ci fut obligé de l’assumer après l’accueil triomphal de la pièce et dût quitter son poste de maître de musique à Notre-Dame de Paris pour se consacrer exclusivement au théâtre lyrique, devenant le grand maître du genre.

(suite…)