Shakespeare in love with music

Bassano, Downland, Johnson, Morley, Purcell

Pourquoi Shakespeare et la musique ?

D’abord, parce qu’il appréciait la musique, lui attribuant des vertus positives « La musique est plus éloquente que les discours » lit-on dans Macbeth. Ensuite, parce que la musique anglaise se développe considérablement sous le règne d’Elisabeth Ière (1558-1603), accompagné du grand épanouissement de la poésie dramatique et lyrique anglaise. Tout au long de cette période, la musique est en étroite relation avec la poésie et le théâtre. Cette floraison artistique est largement encouragée par la Reine, qui a soutenu nombre de grands compositeurs en les engageant pour la Chapelle Royale. Et enfin, parce que Shakespeare inspire. Les musiciens se sont abreuvés à la source shakespearienne, tantôt fraîche et bouillonnante, tantôt tempétueuse et morbide. Comme Henry Purcell, en 1692. Une centaine d’années après la création du Songe d’une nuit d’été, il compose la musique pour The Fairy- Queen (La Reine des fées), masque inspiré de la comédie de Shakespeare. Hugo Reyne pioche dans ce répertoire riche et vous propose un programme composé de pièces de la fin du 16e siècle, d’oeuvres de Purcell, autour de la musique de théâtre….

Anne Magouët, soprano
Hugo Reyne, flûte et direction
Laurence Pottier, Eva-Marina Nighossian, Jean-Marie Ségrétier, flûtes
Yannick Varlet, clavecin


Fiche technique : 5 chaises, 1 tabouret de piano, 1 guéridon, 6 pupitres, 1 clavecin